jeudi 27 avril 2017

28 Avril : SAINT VITAL, Martyr / SAINT LOUIS-MARIE GRIGNION DE MONTFORT, Fondateur d'Ordre, Docteur de la médiation de Marie / SAINT PAUL DE LA CROIX, Fondateur des Passionnistes

"Il n’y a pas d’autre différence entre l’Evangile et la vie des Saints 
qu’entre une musique notée et une musique chantée"
(Saint Francois de Sales)


Saint Vital était militaire, et père des saints martyrs Gervais et Protais. Il vint à Ravenne au moment où Ursicus, médecin chrétien, allait apostasier ; il le fortifia par ses paroles ; mais, saisi lui-même par le juge furieux, il fut brûlé vif, l'an 171.

==========================

SAINT LOUIS-MARIE GRIGNION de MONTFORT


SAINT LOUIS-MARIE GRIGNION de MONTFORT 

Fondateur d'Ordres religieux, 
Docteur de la Médiation de Marie 
(1673-1716

Louis Marie Grignion de la Bacheleraie naquit à Montfort-la-Cane, alors du diocèse de Saint-Malo, aujourd'hui de celui de Rennes, le 31 janvier 1673. Par esprit de religion et d'humilité, il abandonna plus tard le nom de sa famille, pour prendre celui du lieu de sa naissance et de son baptême. Sa première éducation fut pieuse et forte; il la compléta chez les Jésuites de Rennes, où il acquit la réputation d'un saint Louis de Gonzague.

La Providence le conduisit ensuite à Paris, pour y étudier en diverses maisons tenues par les Sulpiciens, et à Saint-Sulpice même. Dans ce séminaire, où il brilla par son intelligence et sa profonde piété, on ne comprit pas assez les vues de DIEU sur lui. DIEU le permit ainsi pour le former à l'amour de la Croix, dont il devait être l'apôtre passionné. C'est à l'école de Saint-Sulpice qu'il puisa toutefois son merveilleux amour de Marie et qu'il se prépara à devenir Son apôtre et Son docteur.


Jeune prêtre, il fut d'abord aumônier à l'hôpital de Poitiers, où il opéra une réforme aussi prompte qu'étonnante. Ballotté ensuite pendant quelques temps par les persécutions que lui suscitaient les Jansénistes, il se rendit à Rome en vue de s'offrir au Pape pour les missions étrangères, et il reçut du Souverain Pontife l'ordre de travailler à l'évangélisation de la France. 

Dès lors, pendant dix ans, il va de missions en missions, dans plusieurs diocèses de l'Ouest, qu'il remue et transforme par sa parole puissante, par la flamme de son zèle et par ses miracles. Il alimente sa vie spirituelle dans une prière continuelle et dans des retraites prolongées, il est l'objet des visites fréquentes de la Sainte Vierge. Ses cantiques populaires complètent les fruits étonnants de sa prédication; il plante partout la Croix; il sème partout la dévotion au Rosaire: il prépare providentiellement les peuples de l'Ouest à leur résistance héroïque au flot destructeur de la Révolution, qui surgira en moins d'un siècle.

Après seize ans d'apostolat, il meurt en pleine prédication, à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée), à quarante-trois ans, laissant pour continuer son œuvre, une Société de missionnaires, les Sœurs de la Sagesse, et quelques Frères pour les écoles, connus partout aujourd'hui sous le nom de Frères de Saint-Gabriel.  C'est un des plus grands saints des temps modernes, et le promoteur des prodigieux développements de la dévotion à la Sainte Vierge à notre époque. 

=====================

Saint Paul de la Croix


Saint Paul de la Croix 

Fondateur des Passionistes

Saint Paul de la Croix né le 3 janvier 1694, de parents chrétiens et appauvris par des malheurs de fortune, fut annoncé à la terre par un prodige : une lumière brillante remplit la maison et fit pâlir celle des flambeaux.

Dès son enfance, son attrait constant fut sa dévotion à JÉSUS souffrant et humilié; il prenait de rudes disciplines, et outre ses jeûnes fréquents, il ne mangeait le vendredi, qu'un peu de pain et ne buvait que du fiel mêlé de vinaigre.

Jusqu'à l'âge de vingt-cinq ans, il ignora sa vocation. Un jour qu'il était en oraison, il fut ravi en extase et crut voir le SEIGNEUR tenant dans ses mains une discipline dont chaque brin portait à son extrémité le mot amour; plusieurs fois il vit aussi JÉSUS-CHRIST lui montrer une tunique noire en lui disant : "Mon fils, qui s'approche de moi s'approche des épines".

Une fois, il revenait de communier, quand il fut de nouveau ravi en extase et se vit couvert d'une tunique noire avec une croix blanche sur la poitrine ; sous la croix paraissait le très saint nom de JÉSUS en lettres blanches. La vision se renouvela bientôt.

Enfin, pour vaincre ses incertitudes, Marie elle-même lui apparut revêtue d'une tunique noire, ornée d'un cœur surmonté d'une croix et portant cette inscription : JESD XRI PASSIO (Passion de JÉSUS-CHRIST), avec les clous du crucifiement.

Aux paroles de Marie, il comprit qu'il devait fonder un Ordre de la Passion de JÉSUS-CHRIST, et commença à se donner tout entier à cette œuvre, par la prière et la retraite : "Que la Passion de NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST soit toujours dans nos cœurs! » Telle fut la devise de sa Congrégation.

Les passions humaines eurent beau se déchaîner, l'œuvre de DIEU devait réussir au delà de toute espérance. Pendant cinquante ans, Paul de la Croix évangélisa les villes et les campagnes d'Italie avec un succès immense; d'éclatants miracles accompagnaient ses prédications ; souvent on entendit une voix céleste lui suggérer ce qu'il devait dire, ou bien il paraissait suspendu en l'air avec un visage lumineux.

II eut le don de prophétie et celui des langues, avec le pouvoir de guérir les malades et de chasser les démons. L'amour divin le dévorait, et, après sa mort, on trouva brûlée la partie de sa tunique correspondante au cœur, ainsi que trois côtes soulevées dans sa poitrine.

Il mourut le 18 octobre 1775.

PratiqueQue le souvenir de la Passion de JÉSUS-CHRIST demeure toujours au fond de votre cœur.

"Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous"

Aucun commentaire: