dimanche 11 septembre 2011

12 Sept - LE TRES SAINT NOM DE "MARIE"

"Il n’y a pas d’autre différence entre l’Evangile et la vie des Saints qu’entre une musique notée et une musique chantée.” (Saint François de Sales.)
La fête du saint Nom de Marie fut établie par le pape Innocent XI, l'an 1683, en souvenir d'une mémorable victoire remportée par les chrétiens sur les Turcs, avec la protection visible de la Reine du Ciel.



Cent cinquante mille Turcs s'étaient avancés jusque sous les murs de Vienne et menaçaient l'Europe entière. Sobieski, roi de Pologne, vint au secours de la ville assiégée dans le temps de l'octave de la Nativité de la Sainte Vierge, et se disposa à livrer une bataille générale.

Ce religieux prince commença par faire célébrer la messe, qu'il voulut servir lui-même, ayant les bras en croix. Après y avoir communié avec ferveur, il se leva à la fin du sacrifice et s'écria : "Marchons avec confiance sous la protection du Ciel et avec l'assistance de la Très Sainte Vierge." Son espoir ne fut pas trompé : les Turcs, frappés d'une terreur panique, prirent la fuite dans le plus grand désordre. C'est depuis cette époque mémorable que la fête du Saint Nom de Marie se célèbre le dimanche dans l'octave de sa Nativité.

II était bien juste que le nom de Marie trouvât sa place, dans nos fêtes catholiques, à côté du nom de JESUS. Comme le nom de JESUS, le nom de Marie est un nom glorieux, un nom tout aimable, un nom salutaire. Les saints se sont essayés à l'envi à retracer les merveilles du nom de Marie.

La première gloire de ce nom béni, c'est qu'il fut inspiré par DIEU aux parents de la Vierge naissante et que l'archange Gabriel le prononça d'une voix pleine de respect ; et depuis, toutes les générations chrétiennes le redisent à chaque instant du jour ; le ciel prononce à la terre ce nom si beau, et la terre en renvoie au ciel l'écho mélodieux : « Au nom de Marie, dit Pierre de Blois, l'Église fléchit le genou, les vœux et les prières des peuples retentissent de toutes parts. »


« Que votre nom est glorieux, Ô Sainte Mère de DIEU ! s'écrie saint Bonaventure ; qu'il est glorieux, ce nom qui a été la source de tant de merveilles ! » — « Ô nom plein de suavité! s'écrie le bienheureux Henri Suso, Ô Marie! Qui êtes-vous donc vous-même, si votre nom seul est déjà si aimable et si rempli de charmes! » — « Votre nom, Ô Marie, dit saint Ambroise, est un baume délicieux qui répand l'odeur de la grâce ! » — Mais surtout le nom de Marie est un nom de salut. Saint Ëphrem l'appelle la Clef du Ciel.

« Le nom seul de Marie, dit saint Bernard, met en fuite tous les démons... Celui qui invoque avec ferveur le nom de Marie, dit-il encore, est sûr d'obtenir tout ce qu'il désire; » et il invite éloquemment l'âme chrétienne à l'invoquer dans tous ses besoins. Saint Anselme a même osé dire : « Nos vœux sont parfois plus vite exaucés par l'invocation du nom de Marie que par l'invocation du nom de JÉSUS. » Ce n'est là qu'un faible écho de l'apologie du nom de Marie faite par les saints.


Pratique: Que sur vos lèvres le nom de Marie revienne sans cesse, et toujours avec respect.

Aucun commentaire: